20 février 1888 - 3 mai 1889. Arles, 30, rue de la Cavalerie, Hotel-Restaurant Carrel ; ensuite 30, place Lamartine, où se trouve le Café de la Gare ("Café de Nuit"). Vincent Van Gogh devient pour la première fois "propriétaire" d'une maison située place Lamartine, 'la maison jaune'. Il rénove, aménage et habite les pièces qui lui ont d'abord servi d'atelier et d'entrepôt pour ses tableaux. Après l'incident de l'oreille, il séjourne à l'Hôtel-Dieu, hôpital devenu aujourd'hui l'Espace culturel Van Gogh. La 'maison jaune' a été détruite par une bombe pendant la seconde Guerre Mondiale. Clefs. 1) l'hôtel-restaurant Carrell, 2) la maison jaune, 3) le café de la Gare, 4) "Nuit Etoillée", 5) le Pont de Trinquetaille, 6) la maison publique, 7) Le vieux moulin de la rue Mireille, 8) le jardin public, 9) l'arène, 10) les Alyscamps, 11) l'hôpital.

Détail de la carte municipale d'Arles par A. Veran, 1871, Musée Reattu, Arles. Extrait du livre "Pilgrimage through life, Travelling in the footsteps of Vincent van Gogh", écrit par Kees Kaldenbach & Michel Didier, Amsterdam 1990. Aussi publié sous le titre "Pelgrimstocht door het Leven, Reizen in de voetsporen van Vincent van Gogh".

Traduction: Anne Drechsel, Liège.